CVSTREET

Une campagne Transmédia pour lutter contre le chômage

Depuis le 1er juillet 2012, nous pouvons voir de nombreux portraits de citoyens affichés sur les murs de Marseille. Ces affiches font en fait l’objet d’une campagne Transmédia, CVStreet, réalisée par un collectif citoyen et indépendant, pour lutter contre le chômage et toutes les formes de discrimination à l’embauche. La ville ayant atteint les 13% selon l’INSEE. Inspiré du mouvement « Do It Yourself », CVStreet est un projet regroupant Street art, arts visuels et numériques, musique, happenings et un film documentaire. Cyril Slucki, réalisateur marseillais, et une vingtaine d’amis ont donc eu l’idée de mettre en avant tous ces demandeurs d’emploi qui ont bien voulu participer au projet, en les affichant « façon street art » dans les rues. Chaque affiche est en noire et blanc avec une photo, un prénom, une adresse mail et un slogan adapté à chaque personne. Le but : sensibiliser la population et notamment les recruteurs en les incitant à les rencontrer.

Ce sont donc des dizaines de portraits qui sont placardés sur les murs, les vitrines des magasins, les arrêts de bus… de la Canebière depuis plus d’un mois maintenant. Une opération qui rappelle quelque peu les CV graff de l’artiste Ruskig dans les villes de Bordeaux et Royan en 2010.

Les autres dispositifs en place

Dans le but d’en connaitre plus sur les actions du collectif pour l’opération CVStreet, un compte Twitter et une page Facebook ont été créés. Vous pouvez y poser vos questions et échanger avec le collectif.

  • Réalisation de vidéos virales
Pour compléter cette campagne, chaque CVStreeters qui a obtenu un entretien est filmé si le recruteur et lui-même l’acceptent, et les vidéos sont ensuite postées sur le site et sur la page Facebook du CVStreet. Les diffusions se déroulent en 2 temps. Les internautes ont d’abord à leur disposition une vidéo de l’entretien et la semaine d’après la réponse du recruteur.

  • Edition d’un livre « Comment innover contre le chômage »

La rédaction d’un livre pour lutter contre le chômage en étudiant les différentes manières d’y parvenir. Et le collectif de Cyril Slucki n’a pas pour objectif de s’arrêter là en matière de chômage ou pas : « En tant que producteur transmédia, je suis à l’écoute de tous les projets et je n’attends que ça. Que cette ville fasse éclore et encourage cette volonté d’avancer. Il y a encore beaucoup de choses à faire pour Marseille. Rejoignez-nous, on ne s’arrêtera pas là ! »

  • Réalisation d’un film documentaire
Afin de sensibiliser un peu plus la population, Cyril Slucki et son collectif ont aussi le projet de réaliser un film documentaire toujours sur ce même sujet. Ils sont actuellement à la recherche de personnes souhaitant y participer. Si cela vous intéresse, il suffit de les contacter en leur écrivant à l’adresse suivante : cvstreet.org@gmail.com.

 

Si chaque demandeur d’emploi n’a pas encore trouvé de travail, cette initiative leur est quand même bénéfique. Nombreux ont déclaré avoir retrouvé le moral en voyant qu’ils pouvaient être utiles. Pour Cyril Slucki, l’objectif est atteint : « Nous n’avons aucune prétention à fournir des formations ou d’autre chose de ce genre. Nous proposons simplement une action citoyenne et un questionnement sur la recherche d’emploi. »




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre


2 × = dix