Compte rendu du séminaire « Transmedia, Licensing, Marketing »

L’Université Bordeaux 3 recevait, vendredi 14 décembre, le premier séminaire du cycle consacré aux « Stratégies de la convergence à l’ère numérique et des pratiques médiatiques ». Ces séminaires, initiés par Mélanie Bourdaa (MCF, Bordeaux 3, MICA) visent à réfléchir sur l’émergence de nouvelles pratiques médiatiques au sein de la culture numérique.

Myriam Bahuaud, Maitre de Conférences à l’Université Bordeaux 3 (MICA) et Arnaud Hacquin, directeur du Jardin des Marques, ont proposé deux conférences sur le thème du « Transmedia, Marketing et Licensing » qui ont permis de lancer les débats.

Transmedia Storytelling et Licensing : des outils marketing stratégiques

L’intervention de Myriam Bahuaud a permis de comprendre les enjeux du Licensing dans les industries médiatiques et de mieux saisir les liens entre Licensing et Transmedia Storytelling. Myriam Bahuaud a exposé dans une perspective historique l’évolution du Licensing en France et aux USA en rappelant que le Licensing repose sur une idée de déclinaison avec une valeur monnayable, favorisant l’image et la notoriété de la marque. Le Transmedia Storytelling permet de créer des franchises via des extensions de narration afin de conceptualiser une expérience multimédia narrative et la co-construction de l’univers.

L’exemple de Star Wars permet d’illustrer à la fois l’étendu de l’univers narratif, les différents points de contacts opérés sur plusieurs plateformes médiatiques (Romans, Jeux, séries animées,…), et le nécessaire décloisonnement entre les métiers. Pour Myriam Bahuaud, la stratégie transmédiatique permet de générer un effet de réseau et de communauté tout en favorisant une logique de satisfaction de l’individu.

Les exemples des Licences pour enfants Gormiti et Dofus (Ankama) illustrent également ce désir de co-construction de la franchise et de mise en place d’outils marketing.

Finalement, le Transmedia Storytelling est un travail d’extensions d’univers narratif et la License représente une déclinaison multi-supports.

Exemples d’utilisation du Transmedia / Crossmedia par les marques.

Arnaud Hacquin posait la question des utilisations du Transmedia / Crossmedia par les marques. Son ancrage dans le monde professionnel des marques lui permet d’analyser les stratégies publicitaires muti-supports et d’en comprendre les enjeux pour les marques.

Arnaud Hacquin met l’accent sur des mutations et des nouveaux usages qui ont favorisé l’émergence de ces stratégies transmédiatiques créées et développées par les marques : les user-generated contents, la gamification, le désir d’interaction des publics. Mais il ne faut pas oublier que c’est avant tout l’histoire (storytelling) qui va happer les publics et les entraîner dans l’univers de la marque comme le montre bien cette campagne réalisée par Le Pérou.

Arnaud Hacquin a appuyé son propos sur de nombreux exemples autour de marques : la websérie Les Dumas pour Bouygues Télécom, l’expérience « Le Parc 2″ sous forme de film d’horreur interactif pour Le Parc Astérix, la campagne de la marque de vêtements Only présentée comme une narration. L’enjeu pour les marques est de créer un univers qui permette aussi bien de valoriser le produit que de véhiculer les valeurs de la marque.

Le prochain séminaire (4 février) se focalisera sur les principes de narration des jeux vidéos et les problématiques liées aux identités numériques.
The following two tabs change content below.

Arnaud Hacquin

Arnaud Hacquin a créé en 2010 le Jardin des marques, une agence conseil en stratégie de marque et en communication transmédia. Il est aussi le fondateur avec Olivier Pouponneau (scénariste) et Jean-Michel Destang (Reporter) du Studio Transmédia The Rabbit Hole dont vous êtes en train de lire le blog. Arnaud enseigne aussi le Brand Content et le Transmédia Storytelling dans différentes écoles.

commentaires

Postez un commentaire

*
* (ne sera pas publié)


6 − deux =

Random Posts

LOAD MORE