Animation et gamification pour Arte en 2013 ?

Après Canal+, c’est au tour d’Arte et de Marianne Levy-Leblond, responsable des productions web et des projets transmédias à Arte France de nous parler des projets de la chaîne pour 2013.

Retour sur les projets 2012

Au total, c’est environ 50 projets à vocation digitale ou transmedia qui ont été produits l’année passée par la chaîne. Des objets hybrides, web natifs, qui se répartissent dans différentes catégories d’accompagnement de programmes. Du POM (petit objet multimédia) à l’application second écran, jusqu’aux grosses productions sur le web ou sur d’autres supports, la majorité d’entre elles associées à une émission ou une série.

Quelques projets comme hotel étaient autonomes et complètement déconnectés du web. Un choix que la chaîne continuera de faire en 2013 afin de poursuivre les expérimentations éditoriales et formelles. C’est « espaces » sont aussi un lieu de rencontre avec les auteurs et les producteurs pour de futurs projets.

Ces 50 projets ont été produits par deux équipes qui travaillaient parfois ensemble, ou alors de manière autonome. Une équipe dirigée par Chadi Romanos, rédacteur en chef pour Arte France d’arte.tv, qui coordonne tous les accompagnements de programmes et mon équipe qui pilote les coproductions, parfois articulées avec l’antenne.

Il est intéressant de noter que Arte fait le même constat en ce qui concerne l’utilisation des dispositifs transmédia ou interactifs. Pour que cela fonctionne, il faut des interfaces simples à utiliser et des principes de participations très « grand public ». C’est d’ailleurs en partie pour sa simplicité de consultation qu’ Alma a été particulièrement apprécié du public.Notons que pour ce qui est des dispositifs de second écran, la chaîne souhaite multiplier les projets dans ce domaine cette année.

Des dispositifs futurs axés autour de l’animation et simples d’utilisation.

Les équipes de productions ont constaté qu’il y avait une proportion importante de projets axés sur l’animation ou l’utilisation de l’illustration de manière plus générale.

On retrouve entre autres « Hotel » (websérie d’animations), les fresques interactives autour du bidonville de Nanterre, la BD interactive « Anne Franck au pays du manga », les séries de documentaires en animation comme « J’ai rêvé du Président », « Tout est vrai ou presque »,  ou enfin « L’apocalypse selon vous »… Pourtant, il ne s’agissait pas d’un choix artistique délibéré. En 2013, ces dispositifs à base d’animation se multiplieront avec notamment le projet de BD sur tablette, « Professeur Cyclope » dont le lancement est prévu en Mars.

Autre projet prévu pour la rentrée 2013 est celui d’Intime Conviction. Mais nous en avions déjà parlé précédemment.2013 marquera aussi le retour de la série 60 secondes. Lors de la création du projet, il y a deux ans, ce n’était qu’une série sur Facebook. Aujourd’hui, deux séries courtes seront diffusées en parallèle à l’antenne et sur le web.

Arte et la gamification ou le jeu comme support éditorial

Comme nous l’explique Marianne Levy-Leblond la chaîne souhaite cette année se positionner sur le secteur du jeu, avec notamment le projet « Type:Rider » produit par Arnaud Colinart chez Ex Nihilo / AGAT Films. Type:Rider est un game documentaire qui a pour vocation de faire découvrir l’art typographique au plus grand nombre. Pour cela le sujet s’appréhende à travers trois supports distincts: un Jeu Vidéo, une Installation Interactive et un Social Game.
Le jeu vidéo : Ce jeu vidéo multi-plateforme est destiné au web, Smartphones et tablettes. Il retrace l’histoire et l’évolution de la typographie à travers les époques. Le joueur incarne deux points typographiques « : » qui découvrent un monde oublié. Nous avons décidé de travailler ce jeu comme un « game-documentaire », c’est-à-dire qu’il sera constitué d’un mélange de contenus documentaires et de phases de jeu.

L’installation Interactive : Cette installation reprend le principe du jeu vidéo mais en change le gameplay. Le visiteur / joueur est amené à manipuler des lettres physiques positionnées sur un mur magnétique. Sur ce mur sera vidéo-projeté les fameux « : » points typographiques qui tomberont sans cesse et qu’il faudra amener à un point d’arrivée en déplaçant les lettres afin de construire un chemin.

Le Social-Game : Destiné à être joué sur Facebook, le social-game sera l’occasion pour les joueurs et non-joueurs de créer et d’échanger des niveaux typographiques. Cette approche nous permet de « viraliser » notre projet et également de créer une communauté autour de Type:Rider. Les joueurs pourront choisir entre plusieurs typographies – qu’ils débloqueront au fur et à mesure de la progression dans le jeu vidéo – et plusieurs univers. Cet outil permettra de créer des phrases jouables que l’on pourra partager sur son mur ou celui de ses amis.

Plus d’informations sur le blog de Type:Rider.

Enfin, autre projet prenant la forme d’un game documentaire autour des énergies, « Fort McMurray », de David Dufresne et Philippe Brault (créateur du webdoc « Prison Valley »). Coproduit avec l’Office National du film du Canada, ce projet propose une plongée documentaire et interactive dans une ville, Fort McMurray en Alberta, qui est aussi le plus vaste projet énergétique au monde, à travers l’exploitation des sables bitumineux. Cette enquête prendra la forme d’un jeu vidéo permettant aux internautes de jouer un rôle crucial dans son évolution, en fonction de leurs prises de position sur des débats de fond : faut-il nationaliser le pétrole ? À qui appartient le sol ? Qui est prêt à payer l’essence plus cher ? En bref, l’internaute contrôle la ville, acteur de son développement économique, politique, environnemental et social, et ses choix conditionnent la destinée de Fort McMurray.

Auparavant chargée de programmes au sein de l’Unité Documentaire d’ARTE France, Marianne Lévy-Leblond est aujourd'hui Responsable des productions web et des projets transmédias d’ARTE France.



Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Animation et gamification pour Arte en 2013 ? - Webdocu.fr

    […] Au total, c’est environ 50 projets à vocation digitale ou transmedia qui ont été produits l’année passée par la chaîne. Des objets hybrides, web natifs, qui se répartissent dans différentes catégories d’accompagnement de programmes. Du POM (petit objet multimédia) à l’application second écran, jusqu’aux grosses productions sur le web ou sur d’autres supports, la majorité d’entre elles associées à une émission ou une série…lire la suite […]


Laisser un commentaire


deux × 6 =