Les différentes dimensions du Transmédia Storytelling

Le Transmedia storytelling permet d’offrir différents niveaux d’expérience et de degrés de participation de l’audience et permet de brouiller la frontière entre réalité et fiction. C’est ainsi que fonctionnent par exemple les “Pervasive games” ou les ARG (Alternate Reality Games ou Jeu en réalité Alternée) qui se déroulent aussi bien dans des espaces numériques que dans la vie réelle, de jour comme de nuit.

Un cube à Trois dimensions pour décrire les niveaux d’expérience

En 2002, lors de la « Game Developers Conference », Raph Koster and Rich Vogel ont décrit ces différents niveaux d’expérience à travers un “storytelling cube” composé de trois axes:

  • Le contrôle : comment le public peut-il façonner sa propre expérience et influencer le cours de l’histoire comme auteur ?
  • L’impact : quel impact durable le public aura t-il sur l’évolution de l’expérience ?
  • Le contexte : A quel point l’expérience prend t-elle racine dans la vie réelle et quelle est l’importance de la dimension fictionnelle ?

cube

Un modèle permettant de se poser les bonnes questions

  • Quelle histoire vais-je raconter ?
  • Comment et sur quelles plateformes médiatiques vais-je délivrer l’histoire ?
  • Quel(s) niveau(x) de participation dois-je attendre de mon public ?
  • Comment la participation du public va t-elle impacter la suite de l’histoire ?
  • Quelles est la part de réel et de fiction dans l’univers que je m’apprête à créer ?

Des dispositifs modulables

cube-couleurs

Dans un angle du cube le dispositif transmédia évoluera dans un univers totalement fictionnel, entièrement contrôlé par l’auteur (sans aucune interaction avec le public) et à l’opposé le dispositif proposera une expérience basée sur des faits ou des événements réels que le public peut influencer.

Et bien sur libre à vous de mixer les possibilités sur ces 3 axes pour obtenir l’expérience voulue. Il faudra cependant tenir compte d’autres paramètres comme les ressources (budget, délais) et la liberté créative (licences, droits d’auteurs) dont vous disposez.

The following two tabs change content below.

Arnaud Hacquin

Arnaud Hacquin a créé en 2010 le Jardin des marques, une agence conseil en stratégie de marque et en communication transmédia. Il est aussi le fondateur avec Olivier Pouponneau (scénariste) et Jean-Michel Destang (Reporter) du Studio Transmédia The Rabbit Hole dont vous êtes en train de lire le blog. Arnaud enseigne aussi le Brand Content et le Transmédia Storytelling dans différentes écoles.

Derniers articles parArnaud Hacquin (voir tous)

Postez un commentaire

*
* (ne sera pas publié)


× 4 = vingt huit

Random Posts

LOAD MORE