Suite de Musique et Transmédia Storytelling: Deuxième partie

La musique ne s’écoute plus seulement, elle se regarde. Qui n’a jamais fait un tour sur Youtube pour regarder le clip d’un de ses morceaux favoris ? Le travail de l’image est aussi important que la musique elle même.

On a tous en tête des clips qui nous ont marqué, impressionné et fait découvrir une nouvelle expérience. Michael Jackson proposait de véritables courts métrages pour illustrer sa musique. A l’époque, ce format était une révolution puis l’arrivée de MTV a démocratisé la production de clip et a permis l’émergence de véritables chefs-d’oeuvre.

Avec internet, les possibilités sont encore plus nombreuses, plus interactives et cela n’a pas échappé aux artistes. De nombreux groupes ou chanteurs se sont lancés dans la production d’un clip interactif pour leur morceau. C’est le cas de Pharrel Williams, Bob Dylan, Beck, Arcade Fire, Stuck In The sound, Ty Segall, Citizens !, Revolver, Sigur Ros, Odezenne …

Nous nous arrêterons sur certaines réalisations :

Pharrel:

Cet artiste est partout, après avoir fait le buzz avec les Daft Punk et la chanson « Get Lucky », il revient avec un clip qui dure 24h pour la chanson « Happy » tirée du film « Moi, Moche et Méchant 2 » . C’est le collectif de français We Are From La qui est à l’origine de cette prouesse technique.

24h de vidéo avec une seule chanson. 360 plans séquences, 336 personnes différentes rythment ce clip. On retrouve Pharrel lui-même 24 fois (une pour chaque heure) ainsi que des guests d’envergure: Jamie Foxx, Magic Johnson, Odd Future …

La prouesse technique réside dans la possibilité de changer à tout moment l’heure du clip sans que la chanson s’arrête. L’interactivité du clip nous permet de choisir n’importe quel moment, d’avancer, de mettre pause ou de revenir en arrière. On navigue librement dans la journée d’une chanson.

 

Arcade Fire:

Pour son nouvel album et son titre phare « Just a Reflektor », Arcade Fire nous propose un clip interactif incroyable. Grace à son navigateur, la webcam et/ou son smartphone, l’internaute va pouvoir faire vivre le clip. Le smartphone peut être relié à l’ordinateur et ainsi les gestes qui sont effectués sur le pavé tactile seront reproduits à l’écran.
Ce groupe de rock canadien a su retranscrire leur musique avec ce clip qu’ils ont ensuite prolongé avec un installation live dans le même univers.

Bob Dylan:

> Cet artiste nous offre enfin un clip pour la chanson « Like a Rolling Stone » et un clip interactif qui plus est ! Il utilise le même principe que celui de Pharrel mais ne dure pas 24h. Le clip s’articule autour de chaines de télévisons auxquelles nous pouvons assouvir nos envies de zappeurs fous. La chanson continue et les différents acteurs de ces chaines continuent de chanter. Un peu troublant de la part de Bob Dylan mais intéressant à essayer.
Ce n’est pas le clip interactif le plus impressionnant, mais il est intéressant de noter que de grands artistes ayant une grande carrière prennent le temps de proposer d’autres façon de découvrir leur musique.

Beck et son live interactif:

Pour sa reprise de la chanson de David Bowie « Sound and vision », l’artiste nous propose un live philharmonique avec une dose de technologie impressionnante : Caméra à 360°, son à 360°, et grâce à la technologie de la Motion Capture, nous pouvons choisir l’angle de la caméra avec les mouvements de notre tête. Autant dire que c’est une plongée parfaitement immersive dans ce live. Pour couronner le tout, nous avons aussi le choix de 3 caméras postées à différents endroits.
La performance technologique et musicale de ce dispositif est bluffante et a permis à Beck de faire connaître sa reprise, tout aussi magistrale. Par ailleurs, ce dispositif s’adapte parfaitement à la technologie Oculus Rift qui donnera l’impression d’être au milieu de la scène, à coté de l’artiste.

 

 

L’artiste est libre de ce qu’il veut faire et doit, quoiqu’il arrive rester cohérent avec son univers. Cependant, les outils numériques offrent de nombreuses possibilités pour prolonger l’expérience et faire vivre d’autres moments aux fans. Mettre en place un storytelling efficace demande beaucoup de réflexion et de travail pour avoir un réel impact sur votre base-fan.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.