Suite de Musique et Transmédia Storytelling: Première partie

Application mobile, ARG, univers narratif, nous allons étudier quelques exemples d’artistes ayant mis en place une communication transmédia. Ils ont voulu faire partager leur expérience à travers d’autres supports.

Univers narratif :

Le groupe Gorillaz est une référence en terme de création d’univers narratif. D’origine anglaise, quatre personnages virtuels (Bande dessinée) composent le groupe mais seulement deux personnes ont créé ce groupe : Damon Albarn (Chanteur de Blur et The Good, The Bad & The Queen) et Jamie Hewlett (Dessinateur de Tank Girl).
Tout un monde a été créé autour des albums mais aussi des personnages eux mêmes. Une histoire est construite pour chaque clip vidéo. Par exemple « Journey to Plastic Beach » est un dessin animé de 15 minutes racontant le voyage de Murdoc vers l’île de Plastique.

D’autres éléments narratifs sont venus compléter l’univers Gorillaz : Une chasse au trésor organisée sur internet. Il fallait retrouver les 12 personnages du jeu et ainsi gagner un mix exclusif. Il y a aussi eu une campagne de Guérilla Marketing avec une chasse au trésor pour retrouver des cubes de glace dans lesquels étaient enfermés le nouvel album.
Enfin il y a deux sites du groupe : un site avec une visée marketing classique et un site proposant un jeu de rôle interactif ou l’on peut voyager dans l’univers.

Autre groupe, français cette fois-ci, ayant développé tout un univers autour de leur image ce sont les Daft Punk. Armés de leurs casques, de costumes, d’albums accompagnés de dessins animés, ils ont su créer l’intérêt et un monde à eux.
Fan du dessinateur Leili Matsumoto, créateur de Albator, les Daft Punk ont créé un dessin animé appelé « Interstella 5555 » pour illustrer leur univers musical.

L’avantage de créer un univers narratif complet réside dans les nombreux points d’entrées accessibles par les fans. Une personne a pu découvrir le groupe gorillaz à travers sa musique, sa présence numérique ou encore ses images animées. Et inversement, un passionné du groupe a pu prolonger sa connexion avec le groupe sur diverses plateformes.

wallpaper___interstella_5555_by_gigagalactic-d5juk9z

ARG :

Quelques artistes se sont lancés dans la mise en place d’un ARG pour promouvoir leur musique ou leur univers. Nous allons aborder deux exemples assez connus : celui du groupe Nine Inch Nails et du chanteur Jay-Z

Year Zero par Nine Inch Nails
Pionnier dans le domaine, le groupe Nine Inch Nails avait proposé à ses fans de participer à une chasse au trésor pour la sortie de leur album « Year 0 ». Les indices étaient dissimulés à plusieurs endroits : T-shirt (lettres codées) qui amenait à une page web, clé USB laissée dans des toilettes contenant des musiques inédites, des codes à décrypter, des numéros à appeler … le but était de faire vivre une expérience en lien avec l’album.

Decoded par Jay-Z
Pour la sortie de ses mémoires Jay-Z et le moteur de recherche Bing se sont associés pour proposer un ARG à travers tous les Etats-Unis et Londres. Des pages du livre ont été disséminé partout aux USA et les internautes devaient retrouver les pages et les mettent dans l’ordre. Les pages étaient situées dans des endroits assez improbables : fond d’une piscine, carrosserie d’une voiture ou par exemple la page concernant Katrina se trouvait sur le toit d’une maison de New Orleans.
Le point de départ se trouvait sur une page web créée par Bing qui permettait de localiser les différentes pages du livre (320 au total). Des indices étaient aussi présents sur les comptes Facebook et Twitter de Jay-Z. Le prix pour les gagnants était un accès à vie aux concerts de l’artiste.

Grâce à cette campagne, Jay-Z a gagné 1 million de fans en plus, son livre a figuré dans les best-sellers pendant 19 semaines et Bing a augmenté son nombre de visite de 11,7%.

L’ARG est un excellent moyen de créer et fédérer une communauté autour d’un objectif commun. Les fans vont s’entraider, communiquer, partager pour résoudre les énigmes données par le groupe. Cela va aussi renfoncer ce sentiment d’appartenance et de relation privilégiée avec le groupe.

Application mobile :

Bjork, Radiohead ou encore Metronomy ont fait le choix de créer une application mobile pour exprimer visuellement et de façon interactive l’univers de l’album.

Bjork a été une des pionnières dans ce domaine. Pour son album Biophilia sorti en 2011, une application mobile était reliée à chaque chanson. L’interface était une galaxie en 3D ou chaque constellation représente une chanson . L’utilisateur pouvait jouer sur la mélodie, le rythme, les notes et il pouvait enregistrer sa création. Il y avait aussi des effets visuels avec des couleurs, des formes pour traduire l’ambiance de la chanson.

Pour Radiohead, le concept est assez similaire à Bjork. Pour la sortie de leur album en 2011 The Kings Of Limbs, ils ont dévoilé une application nommée Polyfauna. L’utilisateur doit suivre un point rouge tout en interagissant avec les éléments autours en dessinant des formes, en tournant son téléphone …
Contrairement à Bjork, cette application est gratuite, mais l’objectif est le même : apporter une dimension visuelle à un univers musical.

Enfin Metronomy a utilisé l’idée d’une application mobile pour promouvoir la sortie du single « I’m Aquarius ». Les fans devaient pointer le téléphone vers le ciel à la recherche de la constellation Aquarius (Verseau). Une fois localisée, ils pouvaient écouter le nouveau single.

Cet exemple, plus simple que les deux premiers, offre une nouvelle manière d’utiliser les technologies et d’étendre son univers. Nous passons de plus en plus de temps sur notre smartphone, notamment pour écouter de la musique, c’est donc un outil intéressant pour étendre son univers.

La technologie et le transmédia offrent différentes possibilités créatives pour faire vivre sa musique de manière originale. L’artiste raconte une première partie de son histoire à travers sa musique, ses albums et peut étendre son univers narratif sur d’autres plateformes : site internet, réseaux, application mobile, ARG …

Nous nous arrêterons prochainement sur un cas particulier :le clip interactif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.