Avec plus de 100 millions de livres vendus depuis 2011, la saga d’E.L James affole désormais la toile avec la bande-annonce la plus vue sur Youtube en 2014. Avec le film au cinéma à partir du 11 février, la St Valentin 2015 s’annonce… érotique !

Du roman… au film

Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey) est un roman érotique écrit par la britannique E.L.James, connu d’abord par auto-publication sur le site Internet de l’auteur puis sur le site internet The Writers’ Coffee Shop qui le propose à l’impression à la demande en mai 2011. Publié ensuite en édition papier par Vintage Books, Il s’agit du premier tome d’une trilogie. Il est suivi par Cinquante nuances plus sombres (Fifty Shades Darker) et Cinquante nuances plus claires (Fifty Shades Freed).

La trilogie retrace la relation entre une jeune diplômée en littérature, Anastasia Steele, et un homme d’affaires, Christian Grey sur fond de scène gentiment SM (Sadomasochiste pour les non initiés… mais ils risquent d’être rares).

En fait, La trilogie a d’abord été une fanfiction basée sur l’univers de Twilight. Elle s’appelait à l’origine Master of the Universe. James la publiait petit à petit sous le pseudo « Snowqueen’s Icedragon » sur différents sites de fanfiction. Les personnages centraux étaient à l’origine Edward Cullen et Bella Swan, issus de Twilight de Stephenie Meyer. Le roman est alors considéré comme une romance érotique. Après avoir reçu des avertissements concernant le contenu explicitement sexuel du texte, James a supprimé l’histoire de ces sites et l’a publiée sur son propre site, FiftyShades.com. C’est plus tard qu’elle réécrira Master of the Universe en tant qu’histoire à part entière, en renommant les personnages Christian Grey et Anastasia Steele et en supprimant le texte de son site en prévision de la publication.

En 2012, Universal Pictures achète les droits pour 5 millions de dollars. Plusieurs acteurs, dont Ryan Gosling, Matt Bomer, Ian Somerhalder, Michael Fassbender, Tom Broadwell et Henry Cavill sont pressentis pour le rôle de Christian Grey mais c’est finalement Jamie Dornan qui tiendra le rôle27. C’est Dakota Johnson qui incarne Anastasia Steele.

… En passant par les produits dérivés

L’auteur a travaillé avec un fabricant de sextoys pour éditer une gamme inspirée de ceux mentionnés dans le roman (et le film). La commercialisation est lancée en novembre 2012. Selon E.L. James : « cette gamme est ce que j’ai toujours imaginé pendant que j’écrivais Fifty Shades of Grey, je suis tellement excitée que les jouets que j’ai décrits dans les livres soient venus à la vie et puissent maintenant être appréciés dans le monde entier. »

sextoys

Pour Marie-Caroline Herrada, dirigeante de la boutique Lingerie Secrète : « La saga 50 nuances de Grey a fait découvrir à de très nombreuses personnes une littérature érotique. Plus encore, la trilogie a offert un nouveau regard sur l’érotisme, a redoré l’image d’une sexualité plus libérée, plus coquine… et a donné des idées à de nombreux couples ! »

E.L. James a également vendu les droits de sa romance à Imagination Games, une société australienne, pour commercialiser un jeu de société intitulé Fifty Shades of Grey – Party Game18.

shades-of-grey-game-2

L’auteur a aussi lancé une gamme de vins inspirée de son roman. Tout au long de l’histoire, Christian Grey et les autres protagonistes dégustent régulièrement du vin : « Le vin joue un rôle important dans « Fifty Shades of Grey », en apportant une touche de sensualité à un certain nombre de scènes », indique l’auteur britannique.

50-shades-beauty-2-tm1-e1391096610977

Et côté promo ?

Avec un tel thème, on aurait pu s’attendre à ARG plutôt sympa à jouer en couple… ou à un site coquin révélant, semaine après semaine, quelques tuyaux de notre ami Grey… Et bien non ! Rien ! Nada ! Que dalle !

Comme le disait Michel Reilhac lors du dernier Forum Blanc, le cinema (et encore moins un tel blockbuster) n’a pas besoin de faire du transmédia storytelling pour faire venir les spectateurs dans les salles. Enfin… pour le moment !

Alors pourquoi un tel article, me direz-vous ! Heuuuu… c’était juste pour recevoir les sextoys envoyés par l’attachée de presse. Oui, bon, ça va hein ! Pour une fois ! Parce que ce n’est pas avec les Cross Vidéo Days, le Forum Blanc ou les Story Code que je vais garnir à ma trousse à outils !

PARTAGER
Article précédentLes Français adoptent massivement les outils numériques liés à la culture
Prochain article50 nuances de Grey… Version Lego
Arnaud Hacquin a créé en 2010 le Jardin des marques, une agence conseil en stratégie de marque et en communication transmédia. Il est aussi le fondateur avec Olivier Pouponneau (scénariste) et Flo Laval (Réalisateur) du Studio Transmédia The Rabbit Hole dont vous êtes en train de lire le blog. Arnaud enseigne aussi le Brand Content et le Transmédia Storytelling dans différentes écoles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.