Vous le savez déjà, Le film La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche a obtenu dimanche soir la Palme d’Or au dernier festival de Cannes. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que ce film s’inspire d’une Bande Dessinée intitulée Le Bleu est une couleur chaude qui a elle-même obtenu le prix du public au fes­ti­val inter­na­tio­nal d’Angoulême en 2011.

Le Bleu est une couleur chaude est la première BD publiée de Julie Maroh,  une jeune auteure BD française dont on peut retrouver tout l’univers sur son blog, Les Cœurs exacerbés. Celle-ci n’avait que 19 ans lorsqu’elle a écrit cette BD publiée en 2010 aux éditions Glénat.

Bleu est une couleur chaude

Sur son blog, Julie exprime une certaine tristesse de ne pas avoir justement partagée la victoire de dimanche :

Je tiens à remercier tous ceux qui se sont montrés étonnés, choqués, écœurés que Kechiche n’ait pas eu un mot pour moi à la réception de cette Palme. Je ne doute pas qu’il avait de bonnes raisons de ne pas le faire, tout comme il en avait certainement de ne pas me rendre visible sur le tapis rouge à Cannes alors que j’avais traversé la France pour me joindre à eux, de ne pas me recevoir – même une heure – sur le tournage du film, de n’avoir délégué personne pour me tenir informée du déroulement de la prod’ entre juin 2012 et avril 2013, ou pour n’avoir jamais répondu à mes messages depuis 2011. Mais à ceux qui ont vivement réagi, je tiens à dire que je n’en garde pas d’amertume. Il ne l’a pas déclaré devant les caméras, mais le soir de la projection officielle de Cannes il y avait quelques témoins pour l’entendre me dire « Merci, c’est toi le point de départ » en me serrant la main très fort.

Quelqu’un parmi nos lecteurs a-til lu la BD et vu le film ? Pouvez-vous nous donner vos impressions sur le rapport entre les deux oeuvres ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.