Ce week-end, l’équipe du Rabbit Hole était au Learn Do Share Paris organisé au sein de l’école ESCP.

Créé en 2007 aux Etats-Unis par Lance Weiler, réalisateur, producteur, scénariste et distributeur américain, LEARN DO SHARE vise à soutenir la création et l’open-innovation à travers de nouveaux dispositifs narratifs. L’objectif est de transformer les outils transmédias et les nouvelles formes d’écriture en véritable plateforme d’innovation sociale.

Quoi retenir des conférences du samedi ?

Karen Bastien, nous parle de son travail avec We Do Data, une société spécialisée dans des dispositifs designs et interactifs de vision de la donnée. En prenant exemple sur son dernier projet Le pariteur elle soulève le fait que les utilisateurs ne doivent pas ressentir la complexité de ces données. L’objectif étant de « fluidifier la data » pour rendre accessible ces datas peu attractives. ll faut proposer des expériences qui démarrent par une histoire, d’un cas personnel, pour aller petit à petit de plus en plus loin dans les données sans jamais oublier que les données ne sont pas neutres ou objectives, que la façon dont elles sont analysées et présentées est un travail subjectif d’éditorialisation. Karen a aussi mentionné le fait que « les journalistes doivent s’emparer des datas et ne pas les laisser aux algorithmes commerciaux.

Elliot Lepers est, quant à lui, revenu sur son projet « Amazon Killer ». préoccupé par la montée d’Amazon, il a voulu redonner la possibilité aux consommateurs de commander dans des librairies. Avec un simple petit bouton présent dans la commande d’achat d’Amazon, on peut obtenir l’ensemble des librairies ou le livre est vendu. Un projet très engagé qui a été téléchargé 6000 fois en 3 semaines. A travers ce projet, il a pu montrer la force du design pour identifier un problème et formuler des solutions qui permettent de susciter chez les utilisateurs une réaction positive.

Diana Filippova s’est appuyée sur l’ouvrage The Seconde Machine Age – de Erik Brynjolfsson et Andrew McAfee pour développer sa réflexion sur la destruction des emplois liée aux innovations technologiques et numériques. Elle a commencé par évoquer l’évolution de l’emploi avec la baisse du travail salarié et l’augmentation des travailleurs indépendants et du travail de pair à pair (Uber, Air BNB …), et le phénomène du proletariat digital. Elle aussi cite le travail de David Graeber et son ouvrage Bullshit job développant l’idée qu’il y a de plus en plus d’emplois inutiles. Enfin Diana Filipova finit sur une note d’optimisme. Selon elle, les nouvelles générations portent une regard nouveau sur le monde du travail et de l’entreprise. Ces générations demandent plus d’indépendance, plus d’autonomie et d’épanouissement. Elles sont capables de réinventer l’école et l’entreprise par le travail collaboratif.

Pour revoir les conférences en replay

L’après midi, nous avons participé à l’atelier Storytools de David Dufresne.

Avez vous déjà entendu parlé de Storytools?
David Dufresne, en partenariat avec le MIT souhaite concevoir l’outil de création d’histoires non-linéaires de demain. Partant du constat qu’aucun outil n’est adapté aux nouvelles écritures, il travaille sur une plateforme en open source pour que chaque acteur puisse traduire sa créativité en interactivité.

Le journaliste nous explique l’intérêt  de cet outil sur son blog:« Aujourd’hui, un [logiciel de] traitement de texte semble mal adapté pour raisonner en termes de récits éclatés, de base de données, et recherches interactives. Word ou GooDoc sont trop linéaires. Excel trop ennuyeux et tout sauf inspirant. Scrivener est merveilleux, mais pour une utilisation solo. CeltX, trop tourné vers le cinéma. Il nous faut inventer le bon outil de production pour nos nouveaux récits.
Nom de code de notre outil : StoryTools. »David Dufresne

 

Nous avons pris part à un atelier de collaboration animé par Benjamin Hoguet et Rémi Rivas avec pour objectif de dégager les problèmes que l’on rencontre dans nos métiers et par conséquent de trouver des solutions adaptées.
Au fil de l’atelier, quatre problèmes sont sortis du lot: Le prototypage, la quantification du temps de l’expérience, la structure architectural du projet et le travail en collaboration. Nous ensuite avons participé à des ateliers sur la structure architecturale du projet au sein de deux groupes différents.

Projet 1: 

  • Une plateforme collaborative: L’objectif était de créer la même plateforme pour tous: producteur, concepteur, auteur … Chaque collaborateur peut participer et contribuer au projet.
  • Un projet découpé par niveau: Grâce à un système de calques comme sous photoshop, nous pouvons faire apparaitre les informations que l’on souhaite. Par exemple un calque répertoriant les ressources, un autre les médias, un troisième les règles du jeu …

  • Une timeline sur mesure: en sélectionnant les blocs que l’on souhaite, nous pouvons faire apparaitre la timeline sur une partie précise du projet.

 

20150411_165601 (1) copie

Projet 2: 

TWINE + PAD = Ne réinventons pas la poudre !

  • Il y a déjà tellement de solutions open source en ligne… Certes elles ne conviennent pas toujours idéalement à nos besoins, mais nous souhaitions piocher dans chacune d’entre elles, plutôt que de devoir repartir d’une page blanche.
  • Ainsi, nous avons immédiatement pensé au logiciel Twine qui représente une manière simple et intuitive de construire une arborescence d’écriture non linéaire. Twine propose aussi un mode preview redoutablement efficace (via l’ouverture d’une page HTML). C’est aussi une solution qui peut se complexifier à souhait du moment que l’on maitrise quelques bases de html.

  • L’autre axe de notre design, c’était de penser « collaboratif ». Nous avons imaginé un logiciel qui pourrait être utilisé comme un Pad (Framepad) : chaque co-auteur s’identifie par une couleur, et on peut découvrir en temps réel ses modifications sur le projet.

20150411_165601 (1)

Nous vous communiquerons prochainement un compte rendu de l’ensemble des travaux réalisés par Learn Do Share

Co-écrit avec Flo Laval

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.