Dans sa nouvelle campagne « Make Small Spaces Big », IKEA met en scène de manière décalée l’univers des poupées mannequin pour démontrer l’ingéniosité de ses solutions d’ameublement et de rangement.

IKEA3

Le film « One Room Paradise »

On remarque tout d’abord que l’agence et la marque ont choisi d’affiche un titre au lancement du film renforçant ainsi la dimension storytelling du film. Une manière astucieuse de signaler au spectateur : « Hey, regarde, on va te raconter une histoire ! ».

Dans ce film, une jeune fille jour à la poupée dans sa chambre sur une reprise d’une chanson d’Aretha Franklin One Room Paradise, interprétée par Elayna Boynton, une chanteuse de soul déjà entendue dans la BO du film Django. On plonge alors dans la maison pour découvrir la vie d’une jeune mère célibataire (Mais où est Ken bordel !) et de son fils de… Ah ben non, il n’a pas d’âge vu que c’est une poupée !

C’est drôle, tendre et très bien réalisé avec en prime une scène où Barbie (bon ok, je sais que ce n’est pas Barbie mais c’est plus pratique de le dire comme ça) rentre à l’aube un peu pétée.

Barbie pompette

On a aussi remarqué que cette scène avait été supprimée dans la version offcielle de la vidéo qui figure juste ci-dessous et sur le minisite de campagne

Heureusement mes lapins, on vous a retrouvé la version « censurée » avec la scène mythique. A vrai dire, il s’agit plus d’une version longue du film.

Un mini-site de campagne et une vidéo bonus

On retrouve bien entendu ce film sur le site IKEA (page dédiée) accompagné d’une seconde vidéo où l’on retrouve Mandy (ben oui, c’est comme ça qu’ils l’ont appelé) qui nous fait visiter son petit nid. Attention, c’est chaud !

Mandy

Quelque chose me dit que ce film sera très vitre parodié sur le net. Vous ne croyez pas ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.