Cette année, pour sa deuxième édition consécutive, le Salon Virtuality a refait surface au Centquatre à Paris du 8 au 10 Février 2018. Une occasion en or pour les experts des technologies immersives de nous faire pénétrer dans le monde de la réalité virtuelle (AR), augmentée (VR) et mixte (MR).
“En Février 2017 pour la première édition de Virtuality, nous avions à coeur de démontrer que la VR/AR n’était pas un gadget. Un marché d’ampleur était né avec l’arrivée de nouveaux casques immersifs de qualité.” (Olivier Godest, CEO et fondateur de Virtuality)

 

Qu’est ce que la VR/AR/MR ?

Imaginez-vous marcher dans un couloir, vous regardez autour de vous et soudain apercevez dans le ciel des galaxies et autres nébuleuses; vous ne rêvez pas, c’est bien réel, mais uniquement à travers le casque VR qui vous a été fourni par l’équipe de The Psycho Quest (société russe The Psycho), véritable escape game en réalité virtuelle présent au salon. Alors que vous incarnez un personnage venu d’ailleurs, ce jeu d’évasion collaboratif vous plonge dans un incroyable univers de science-fiction.

Un peu plus loin, vous croisez un dispositif un peu particulier : un simulateur de vol. Une fois installé, vous pourrez vivre une vraie expérience interactive et sensorielle : voler comme un oiseau. Muni d’un casque Oculus et d’écouteurs, il vous sera possible de survoler une montagne, ou de surplomber la ville de New York, tout en battant des ailes pour avancer (l’expérience exige de mettre à contribution tout son corps, ce que l’on appelle le “full body experience”). Il s’agit là de Birdly, présent sur le stand MK2 et conçu par la société Somniacs.

Crédit photo : Benoit Florençon

Vous l’aurez compris, la réalité virtuelle se présente sous la forme d’un contenu vidéo (en images de synthèse, en vidéo ou en 3D par exemple) diffusé dans un casque de réalité virtuelle; l’utilisateur se voit immergé dans un univers synthétique, et va pouvoir interagir avec lui dans ses mouvements.

La réalité augmentée quant à elle, est une forme de filtre qui rend accessible de l’information digitale superposée à l’environnement réel de l’utilisateur à travers un smartphone le plus souvent.

Il est à noter que le terme très générique de “réalité étendue” ou XR définit justement ces différentes réalités alternatives (le X en tant que variable fait référence à toute modification ou altération de la réalité).

Application professionnelle

La XR apparaît comme une nouvelle manière de se projeter, de s’imaginer et de s’immerger dans un monde, un contexte en particulier, un environnement éloigné.
Si ces technologies sont de plus en plus utilisées pour la stratégie de communication des marques, force est de constater que nous allons vers une véritable mutation du commerce et du e-commerce, à en croire les nombreux concepts qui émergent depuis déjà quelques années.

Il existe à l’échelle internationale de plus en plus d’exemples concrets d’applications professionnelles de ces solutions: il est désormais possible, un casque de RA sur le nez, de s’immerger dans un concept store conçu en 3D, comme l’a proposé lors du salon Virtuality l’entreprise V-Cult.

Dorénavant, dans le secteur immobilier, on peut visiter un appartement témoin en trois dimensions. Taktus rend possible cette expérience grâce à la réalité augmentée sur écran tactile cette fois-ci. L’intéressé peut ainsi se projeter dans un bien immobilier à la bonne échelle de grandeur et a la possibilité de choisir certaines couleurs, matériaux voir même éléments de décoration afin de mieux s’imprégner des lieux.

 

L’immersion virtuelle pour des expériences hors du commun

Si la réalité virtuelle est mise à l’honneur au salon Virtuality et gagne en popularité auprès du grand public et dans la sphère professionnelle, l’Histoire révèle que cette technologie immersive ne date pas d’hier. En effet, en 1962, un certain Morton Leonard Heilig, philosophe, cinéaste et documentariste, inventait le Sensorama, une sorte d’ordinateur géant dans lequel il fallait glisser la tête pour pouvoir visionner des images défiler sur un petit écran. Le spectateur pouvait ainsi choisir parmi cinq expériences, telles que le vol en hélicoptère ou le parcours à vélo. En plus du visionnage, des sensations tactiles et même olfactives avaient été ajoutées pour plus d’impact et de crédibilité.

L’impact et l’essor de la réalité étendue XR

Il suffit de s’y rendre pour saisir l’impact et le potentiel de la XR à l’échelle internationale ; le salon Virtuality recense une centaine de stands et consacre deux jours sur trois aux professionnels. L’édition 2018 a enregistré une fréquentation de 12000 visiteurs, qui ont pu se promener au milieu des nombreuses activités proposées pour échanger avec les pros et surtout expérimenter leur solution.

Voici là un indicateur du succès de cet événement autour d’une technologie qui elle est tout à fait réelle.

Très présente dans le monde du divertissement, la VR, alias “virtual reality” ou “réalité virtuelle” en français, s’étend et touche de nouveaux secteurs, parfois bien loin de l’industrie du jeu vidéo. Au salon Virtuality, cela se confirme par la diversité des stands et des expériences qui y sont proposées : des domaines comme le tourisme, le sport, l’événementiel, etc. y sont représentés dans des espaces dédiés : les six villages (village santé, gaming, international, windows mixed reality, french start-up et R&D Ile-de-France). Pour aller plus loin, l’événement est rythmé par une quarantaine de talks (petite conférence d’environ 30 minutes) animés par des pros sur des thèmes variés liés de près ou de loin à ces technologies et à leurs impacts.

En Europe, la France fait partie des principaux acteurs de la recherche en VR/AR. En outre, c’est le pays ayant le plus de centres de recherche en la matière. Le salon Virtuality a bien saisi le potentiel et surtout l’essor de la réalité virtuelle et augmentée dont le marché se caractérise par une croissance stable, en Europe comme dans le reste du monde.

Chaque mois, des start-up voient le jour et des entreprises comprennent le potentiel de ces nouvelles réalités et des dispositifs qui s’y rattachent; nombreux sont les professionnels qui décident d’explorer le marché, tant en B2B qu’en B2C. Virtuality se qualifie “d’accélérateur business de référence sur le marché VR/AR” et mise sur l’échange et la prise de contact entre les professionnels.

 

Bon à savoir : Le salon Virtuality se tiendra à Buenos Aires pour sa première édition du 7 au 9 Juin 2018. Pour la France, il faudra attendre l’année prochaine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.