The Void : un parc d’attraction en réalité virtuelle

0
656

La réalité virtuelle se démocratise et sera bientôt dans nos foyers avec la commercialisation de nombreux casques d’ici 2016. Voué à un bel avenir, cette technologie de pointe sort d’ores et déjà des salons et des bureaux : The Void une entreprise américaine dirigée par Ken Bretschneider a déjà de très grandes ambitions avec l’ouverture inédite d’un parc d’attraction en réalité virtuelle à Salt Lake City dans l’Utah.

the void

Entre réel et virtuel

Spectaculaire, névrotique, réflexif ou encore révolutionnaire, The Void fait de la réalité virtuelle sa ligne de force. Longtemps fantasmée, la réalité virtuelle place les hommes dans un monde fictif où ils sont livrés à leurs instincts les plus sauvages. Le concept de The Void place le joueur au coeur de l’histoire et se garde de le tirer par la manche pour lui dire comment combattre les vaisseaux envahisseurs et comment survivre dans une ville post-apocalyptique. Tout est mécanique, tout n’est que fiction : sans aucun repères réels, nos yeux se perdent dans un monde nouveau à explorer et nos sens se font surprendre par un décor qui vient augmenter notre immersion par des éléments physiques (obstacles, chaleur, humidité, vibrations, vent, etc). L’idée reprend le concept du laser game tout en projetant les joueurs dans des mondes virtuels conçus pour correspondre avec l’environnement physique dans lequel ils se déplaceront.

thevoid-2

Vers une culture de la convergence

Ken Bretschneider et son équipe ont déjà imaginé des scénarios digne de grands blockbusters, où le joueur vit le film au lieu de le regarder. Un feu d’artifice d’émotions et de sensations. Il s’agit d’une grande avancée technologique en matière d’immersion après des tentatives de fusion entre cinéma et jeu vidéo comme l’a expérimenté par exemple le studio Quantic Dream (Beyond Two Souls, Heavy Rain). Misant sur l’interactivité, l’expérience, et la mise en scène du joueur le studio français avait réussi le pari de l’émotion et du grand spectacle. Poussant toujours plus loin l’expérience, les studios de jeux vidéos commencent à s’équiper de nouveaux appareils qui vont permettre de concevoir des expériences mêlant monde réel et monde virtuel. Et The Void, Cinéma ? Jeu vidéo ? En tout cas bienvenue dans la matrice.

Capture d’écran 2015-06-09 à 16.17.23 Capture d’écran 2015-06-09 à 16.18.11

Quel avenir pour ce type de divertissement ?

Réelle valeur ajoutée, la réalité virtuelle prouve que l’on peut encore plus immerger le joueur dans l’action et le placer dans une posture privilégiée grâce au 360° et à la 3D. The Void répond à ce pari un peu fou en inventant un nouveau genre de divertissement. Artistiquement, le projet réussi son pari. Le teasing met l’eau à la bouche, c’est un enchantement qui captive pendant toute la durée de l’expérience, mais sa victoire sur le public, réside surtout au niveau de sa dimension éthique et psychologique. Fait de réalité virtuelle et de réalité augmentée, mais aussi de fureur, de sensibilité, d’aventure et d’immersion totale, The Void entraine à un rythme d’enfer la fiction dans d’autre territoires, terribles et dérangeants pour certains, excitants et magnétiques pour d’autres.  Affaire à suivre, en pariant d’avance que The Void va faire transpirer les foules et aveuglera les publics plus sceptiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.