Nous avons déjà eu l’occasion de nous pencher sur les nouveaux rapports qu’entretient la bande dessinée avec le numérique à l’occasion d’une conférence sur le sujet. Aujourd’hui, notre studio transmedia collabore actuellement avec un éditeur sur un projet de « BD augmentée » faisant appel à la technologie des QR codes. Ce projet était l’occasion pour notre rédactrice de se pencher sur l’utilisation de cette technologie dans la bande dessinée.

Principalement utilisé dans le secteur de la publicité et de la communication (presse, télévision, internet, publicité, produits de consommation…), le  QR Code peut en effet apporter sa contribution dans le domaine de la BD. Cette technique qui consiste à flasher un QR Code pour avoir accès instantanément, grâce à son smartphone ou sa tablette, à un contenu additionnel (site internet, vidéo, son, texte, fichier…) peut aussi être utilisée en bande dessinée pour apporter une valeur ajoutée à l’histoire. Bien sur, selon l’univers de la BD leur utilisation ne sera pas la même. Nous vous avons sélectionné quelques exemples pour en connaitre plus sur cette tendance émergente.

« L’album hybride » : Samedi Soir, Dimanche Matin

Le dernier exemple en date qui a fait parler de lui est celui de Samedi Soir, Dimanche Matin dans lequel il est question de deux personnages qui se rencontrent. Grâce aux QR Codes qui sont disposés dans les pages de la BD, on peut connaître les ressorts de cette rencontre, en apprenant ce qu’il se passe dans leur tête, ce qu’ils ressentent, les pensées qui les traversent, sous forme de vidéos.

Jerôme d’Aviau, un des auteurs de la BD, explique leur projet qui repose sur ce principe de double lecture dans cet interview.

Prolonger l’expérience en passant de la fiction à la réalité

Réalisé par Bruno Tamaillon, La Cavalière au manteau rouge, est en fait une commande de la ville de Bourg en Bresse qui souhaitait valoriser le tourisme régional. L’annonceur s’est associée avec Orange et Cap 3b pour réaliser une BD interactive dans laquelle 16 QR Codes permettent aux lecteurs de découvrir en vidéo des lieux touristiques (Monastère royal de Brou, Fromagerie de Drom, Ferme des Planons, survol de la Dombes…).

Autre exemple un peu plus vieux, la BD Centaures qui permet aux fans de se plonger au coeur de l’univers de l’aéronautique contemporaine. Les créateurs qui souhaitaient rendre encore plus de crédibilité à leur ouvrage, ont choisi de placer des QR Codes sur la dernière page de l’album permettent aux lecteurs d’accéder à douze contenus multimédias exclusifs : reportages, interviews, vidéos, etc. Le principe est simple, chaque page dont le numéro est encerclé indique le renvoi vers un QR Code. Il ne vous reste plus qu’à vous munir de votre Smartphone, les flasher et accéder au contenu.

Le reconnaissance d’image : une alternative au QR code

Les auteurs misent encore beaucoup sur le QR Code, une technologie bon marché et simple à mettre en oeuvre. Mais d’autres se penchent maintenant sur la reconnaissance d’image, une technique qui n’altère pas le graphisme de l’oeuvre par la présence de code. Principal inconvénient, cette technologie est bien souvent payante et moins facile à mettre en place. Elle permet cependant d’aller au-delà du simple contenu additionnel par l’utilisation notamment de la réalité augmentée comme le montre cette vidéo tournée lors du dernier SXSW où Marvel explique comment il envisage d’utiliser la réalité augmentée dans ses comics.

Si vous êtes fan de comics, le concept Marvel Revolution devrait vous intéresser. Il prévoit en effet de mêler bande dessinée et réalité augmentée grâce à une application téléchargeable sur l’Appstore d’Appel (Marvel AR). Ce nouveau format, intitulé Marvel Infinite Comics, a fait ses débuts en avril dernier avec un numéro intitulé  » les Vengeurs vs X-Men ». L’application iPhone et iPad conçue par Aurasma permet aux lecteurs de numériser des images associées au logo Marvel AR. Vous pouvez d’ailleurs faire vous-même le test, après avoir téléchargé l’application, avec l’image ci-dessous.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.