Pour faire patienter les fans de la série Homeland (coeur de cible 35-49 ans), Showtime a mis en place avec l’agence BPG entre les 2 premières saisons un ARG durant lequel les téléspectateurs étaient invités à déjouer un complot terroriste.

La chasse aux indices était donc ouverte pour soutenir Carrie et assembler un code permettant de dénicher Abu Nazir. Il n’était cependant pas question de trahir le scénario de la saison 2.

La saison s’était achevé sur l’image de Carrie subissant une thérapie par électrochocs, convaincue d’avoir échoué et virée de la CIA. La production a donc décidé de faire du cerveau de Carrie le Rabbit Hole principal de cet ARG. La première mission des fans consista à faire le tri entre les fantasmes de Carrie et la vérité sur la menace que représentait Abu Nazir, décoder ses pensées pour mieux défendre la nation et déjouer un complot d’état.

Utilisant l’habitation de l’agent comme camp de base, le joueur se voit assigné 7 missions qui le mèneront vers 7 sites internet et autant d’arcs narratifs. Chacune d’entre elles est une nouvelle expérience interactive directement inspirée de l’univers et des personnages de Homeland.

Mission 1 : Le mur d’indices de Carrie

Les joueurs vont se familiariser avec les supports de l’ARG grâce à un élément visuel de la saison 1 : le fameux mur de Carrie. Ils feront ainsi connaissance avec un personnage directement issu du passé de Carrie, découvriront un premier bout de code et un lien vers la mission suivante.

Mission 2 : Le blog de Diana

Les études d’audience ont montré que les fans de la saison 1 étaient fascinés par la relation de Dana avec son père (elle est la seule à partager sa confiance). L’agence a donc créé un blog pour mettre en valeur son point de vue sur les événements de la saison 1.

Mission 3 : Les fichiers de Saul

Saul, mentor de Carrie est un peu le gardien de sécret. C’est donc en décryptant ses fichiers que le joueur trouvera les clés de la seconde l’énigme.

Mission 4 : La clinique

Renversement de situation lorsque les joueurs découvrent le dossier médical de Carrie. En prenant connaissance des examens effectués sur Carrie et des notes présentes dans le dossier, le joueur est en droit de se demander si la mission que nous demande d’effectuer Carrie est bien réelle…

Mission 5 : La surveillance

Le joueur est plongé dans une mission de surveillance, à l’intérieur d’une camionnette. Des emails piratés, des enregistrements audio et vidéo secrets confirmeront l’existence d’un espion au sein du gouvernement et conduira les joueurs à arrêter l’un des hommes de Nazir.

Mission 6 : L’interrogatoire

Non seulement les joueurs ont accès à un interrogatoire de l’Agence mais ils peuvent en plus poser les questions. Ils devront manipuler le détenu et gérer son stress pour recueillir des réponses pour finalement découvrir l’emplacement d’une rencontre secrète.

Mission 7 : La mission finale

Dans un jeu du chat et de la souris au coeur de Los Angeles, les joueurs devront intercepter le transfert de secrets militaires entre un espion et l’homme de main de Nazir.

Une promo soutenue

L’ARG a été promu notamment lors de l’inévitable Comic Con de San Diego mais aussi sur le web par une large campagne de display.

Display-homeland

print-sample-bus1

print-sample-bus2

Un ARG plutôt bien ficelé qui a le mérite de plonger les fans dans l'ambiance de la série. On se demande pourquoi Canal+ n'a pas négocié les droits de déploiement de cet ARG sur le sol français... Le coût de la traduction ? Le montant des droits ?... Hein, Fabienne, on se demande 😉

 Et le dispositif transmédia n’en finit plus de s’agrandir…

Le roman Homeland, La Traque contient les mêmes éléments de suspense et les mêmes retournements qui ont fait de la série Homeland. Il vient de paraitre en France  pour les fêtes de Noël alors que la saison 3 vient de s’achever au Etats-Unis.

homeland-la-traque

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marc Saint-Upéry d’après la série crée par Howard Gordon et Alex Gansa, le roman plonge les lecteurs encore plus loin dans le monde du contre-terrorisme et de l’espionnage et nous révèle des détails inédits de la vie de Carrie.

Il s’agit en fait d’une BackStory. Les amoureux de Carrie la suivront dans une nouvelle aventure et découvriront comment a débuté la piste « Abou Nazir ».

Andrew Kaplan est un auteur de thrillers américain dont les livres sont traduits dans 20 langues. Il a également écrit Golden Eye , une des aventures de James Bond au cinéma. Il a été journaliste, correspondant de guerre, a servi dans l’armée américaine et dans l’armée israélienne. La CIA a tenté de le recruter à plusieurs reprises.

Beyrouth 2006. L’agent de la CIA Carrie Mathison échappe de justesse à un piège tendu par son contact « Rossignol ». Elle pense que le QG de Beyrouth a été infiltré. Elle s’en ouvre aussitôt à son supérieur, mais cela provoque un conflit violent et Carrie est aussitôt renvoyée à Langley. Pourtant, si un complot se trame, elle doit à tout prix retourner à Beyrouth. La sécurité des Etats-Unis est en jeu. Elle demande de l’aide à Saul Berenson, son boss, son mentor, son confident, celui qui l’a recrutée quand elle était à Princeton. Mais le chef du contre-terrorisme, David Estes, un homme habile et très politique, rejette sa demande. Carrie est hors d’elle et n’a plus de temps, alors, elle risque le tout pour le tout et commet un acte d’insubordination qui la mettra sur la piste d’un certain Abou Nazir, le chef d’Al-Qaïda en Irak. C’est le début d’une traque impitoyable.

 

 

PARTAGER
Article précédentDes nouvelles du FIPA et du SmartFip@ 2014
Prochain articleLes différentes dimensions du Transmédia Storytelling
Arnaud Hacquin a créé en 2010 le Jardin des marques, une agence conseil en stratégie de marque et en communication transmédia. Il est aussi le fondateur avec Olivier Pouponneau (scénariste) et Flo Laval (Réalisateur) du Studio Transmédia The Rabbit Hole dont vous êtes en train de lire le blog. Arnaud enseigne aussi le Brand Content et le Transmédia Storytelling dans différentes écoles.

2 COMMENTAIRES

  1. Pour le budget, je n’ai trouvé aucune information sur le web mais au doigt mouillé je dirais entre 150 K€ et 300 K€ avec l’écriture, la prod / post prod audiovisuelle, le digital et la promo.
    Dans la mesure ou l’ARG s’appuie sur des séquences filmées de la série (pour le teaser notamment), je pense que la conception a démarré durant ou juste après le tournage. En tout cas, à priori (je n’ai pas pu y jouer), c’est du beau boulot. Car, je ne sais pas pour toi, mais ici impossible de me connecter au site du jeu qui est pourtant encore en ligne (temps de réponse serveur trop longs).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.