ARTE diffusera le 15 décembre 2012 un documentaire-fiction en 3D de Marc Jampolsky intitulé Les bâtisseurs de la cathédrale.

Un docu-fiction de 90 minutes en 3D

Ce film de 90′ raconte l’histoire de ces maîtres d’œuvres qui, travaillant dans toute l’Europe sur différents chantiers, ont contribué à édifier l’un des joyaux de l’architecture gothique et le plus haut monument de la Chrétienté jusqu’au 19ème Siècle : la Cathédrale de Strasbourg.

Pour raconter cette grande aventure humaine, ce docu-fiction combine à la fois enquête, reconstitutions historiques, entretiens et images de synthèse. L’enquête est menée auprès d’historiens et de spécialistes contemporains, mais aussi dans le passé, en allant interroger les maîtres d’œuvre qui ont participé à la construction de l’édifice.

Ces architectes, dont Erwin de Steinbach est le représentant le plus célèbre, sont incarnés par des comédiens dans des séquences de fiction. À travers eux, se révèlent les secrets de fabrication de cette prouesse architecturale, mais aussi la vie des maîtres d’œuvres, l’organisation sociale du chantier, le jeu des influences et le rayonnement européen du projet, enfin le contexte politico-religieux dans lequel il se développe.

Des contenus Web et mobiles pour une dynamique transmédia en 3 temps

  • le film proprement dit, diffusé par de grands médias (TV, Web, DVD, cinéma) en Europe
  • un dispositif proposant un parcours “gamifié” dans l’univers des cathédrales gothiques, sur le Net et sur des applis mobiles
  • une offre de participation à une oeuvre d’art numérique.

Le projet s’inscrira ainsi dans le long terme, explorant la thématique des cathédrales avec, notamment, une découverte ludique des monuments en réalité augmentée. Un véritable projet artistique et participatif.

Des productions en 3D de plus en plus fréquentes

ARTE poursuit ainsi son développement des programmes en 3D, alors que 700 000 téléviseurs sont équipés en France. Spectacle, art, culture, nature : « Nous souhaitons montrer comment la 3D renouvelle notre regard », précise Emmanuel Suard, directeur adjoint des programmes sur le site de Arte. Aussi, après lui avoir consacré une journée d’antenne le 19 février, la chaîne multiplie-t-elle les productions en 3D, pour explorer un genre dont la grammaire ne cesse d’évoluer. En cours, des documentaires scientifiques et culturels dont Les cathédrales de la culture, une série de Wim Wenders, déjà auteur de Pina en 3D, un spectacle avec Le lac des cygnes, ou encore des fictions – Enfer et Soir de fête. Des programmes qui seront diffusés en 3D sur les canaux dédiés d’Orange et de Numericable, et en 2D sur ARTE.

Sources : Arte / Seppia

PARTAGER
Article précédentProtégé : Réponses du jeu Isaac & la garde Sombre
Prochain articleLa nouvelle campagne de marque de Mercedes

Arnaud Hacquin a créé en 2010 le Jardin des marques, une agence conseil en stratégie de marque et en communication transmédia. Il est aussi le fondateur avec Olivier Pouponneau (scénariste) et Flo Laval (Réalisateur) du Studio Transmédia The Rabbit Hole dont vous êtes en train de lire le blog. Arnaud enseigne aussi le Brand Content et le Transmédia Storytelling dans différentes écoles.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.