Depuis septembre dernier, Studio 4, l’une des plateformes de diffusion de FranceTV Nouvelles Ecritures diffuse une nouvelle webserie intitulée La Loove. Après en avoir visionné l’intégralité des épisodes, nous pouvons affirmer qu’il s’agit bien de notre coup de coeur de l’année 2014, tant dans l’écriture que dans le jeu de son auteur et actrice principale Amélie Etasse.

Le pitch

La Loove, c’est Amélie Etasse (déjà repérée dans les Textapes d’Alice une autre webserie à succès de Studio 4), une fille généreuse et soucieuse du bien être des femmes et qui a décidé de répondre à toutes les interrogations sexo et angoissées de ses copines : « Comment coucher le premier soir sans passer pour une salope ? », « Comment réussir sa soirée échangiste ?« , « Comment se débarrasser du frotte-frotte de soirée ? » …

A travers des sexo-tutos écrits au vitriol, où une chatte s’appelle une chatte, Amélie Etasse, louve sexuelle sans vergogne et à la langue bien pendue nous promulgue ses bons conseils aux looser de l’amour (loove = loose + love) et de la sexualité.

Les épisodes

Idée originale d’ Amélie Etasse
Ecrit par Amélie Etasse, Clément Vallos et Vito Ferreri
Réalisé par Clément Vallos
Produit par francetv nouvelles ecritures et Aprile Prod

L’interview de la Loove

Notre confrère blogueuse Eve a pu interviewer Amélie Etasse qui s’exprime ainsi que la genèse de la webserie :

« Tout a commencé en septembre 2014. Je venais de me séparer de mon amoureux, je replongeais dans la vie de célibataire et en découvrais (avec effroi parfois) les rouages: les sites de rencontre, les soirées jusque 5h du mat dès le mardi, les soirées entre filles à refaire le monde… J’avais un peu de temps devant moi et une envie d’écrire qui ne me quittait pas depuis longtemps. Je tenais enfin un sujet inspirant : La Loose amoureuse. Voilà comment est née l’envie d’écrire La Loove (contraction de Love et de Loose), un programme court de conseils pour les looseuses de l’amour.

Quelques mois plus tôt, Vito Ferreri (président de Aprile production et producteur de La Loove) que j’avais rencontré sur un tournage, m’a glissé « si tu écris un jour, envoie moi ce que tu fais, cela m’intéresse ». Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde, j’ai tendance à « laisser mon cerveau ouvert » quand on me tend ce genre de perche. Dès que l’idée de la Loove m’est venue, j’ai vite écrit un premier épisode, que j’ai tourné à l’arrache avec l’aide d’un ami (Fred Lapinsonnière, comédien également présent dans La Loove) et Clément Vallos au montage (actuel co auteur de La Loove et réalisateur). Je crois qu’un mois plus tard à peine, j’étais dans le bureau de Vito, la peur au ventre, mais l’envie d’être à l’origine d’un projet intacte. Je croyais dur comme faire à ce petit bébé, c’est la première fois que j’assumais d’écrire et que je montrais mon boulot à quelqu’un. J’avais besoin de faire les choses vite, sinon, à force de me poser des questions et de trop y penser, je me serai, je crois, dégonflée. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Amélie Entasse par Eve sur le site evedecandaulie.fr

PARTAGER
Article précédent[Forum Blanc] La dynamique belge !
Prochain articleLa campagne bat son plein pour Franck Underwood
Arnaud Hacquin a créé en 2010 le Jardin des marques, une agence conseil en stratégie de marque et en communication transmédia. Il est aussi le fondateur avec Olivier Pouponneau (scénariste) et Flo Laval (Réalisateur) du Studio Transmédia The Rabbit Hole dont vous êtes en train de lire le blog. Arnaud enseigne aussi le Brand Content et le Transmédia Storytelling dans différentes écoles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Code de contrôle * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.